La rencontre internationale du réseau Femmes du Monde se veut un espace de formation, de réflexion et de dialogue Suds-Suds-Nords avec des représentant-e-s des collectifs et des facilitatrice.teurs des différents groupes de femmes, des référent.e.s thématiques en Genre, en ESS, en leadership collectif, en masculinités, et la coordination internationale du projet. Elles permettent une construction participative et collective des pistes de recherche et d’action communes au réseau et son organisée sur chaque territoire du réseau de manière tournante. Les rencontres amènent de nouveaux thèmes, et/ou apportent de nouvelles approches et méthodologies, ce qui facilite la mise en œuvre des projets locaux une fois les participant-e-s de retour sur leur territoire. Elles constituent également un espace de connaissance du contexte local car des activités sont organisées : marchés solidaires, visites et échanges avec des groupes constitués qui travaillent sur les thèmes abordés. Un Forum ouvert permet le partage de savoirs et la mise en débat des thèmes, approches et méthodologies du réseau avec les acteurs-trices du territoire accueillant les rencontres.

Kenitra 2024

Du 15 au 19 avril 2024, direction Kenitra pour la Rencontre Internationale du réseau Femmes du Monde !

Cette année, le réseau se retrouve au Maroc pour articuler la justice de genre et la justice écologique dans l’ensemble des projets qu’il mène. Au programme : des journées dédiées à la Recherche Action Participative lancée en mars, des ateliers thématiques, des visites d’associations partenaires…

Les différentes journées ont été dédiées à la stratégie de réseau, à notre positionnement en tant que réseau dans les espaces de plaidoyer et les espaces d’influence au niveau régional, national et international…Un travail d’harmonisation des programmes d’actions pour la nouvelle phase du projet a également été réalisé.

le réseau s’est également penché sur la nouvelle Recherche Action Participative ; recherche où les premières personnes concernées par les problématiques identifient et analysent elles-mêmes le problème et les actions pour l’affronter, en collectant l’information auprès d’autres acteur.trices du territoire, en prenant en compte des différentes sources d’information mais surtout en s’appuyant sur leurs propres connaissances situées. Cette RAP est la première étape du nouveau cycle « Initiatives Sud-Sud-Nord pour la justice écologique et la justice de genre dans les territoires ». L’idée est de contribuer à la mise en place d’un système global de CARE et à l’exercice de la pleine citoyenneté, pour plus de justice sociale et écologique dans nos sociétés, dans une perspective écoféministe intersectionnelle.

La fin de la semaine a permis au réseau de testé l’outil Fresque du Climat ; un atelier d’intelligence collective où les participant.es reconstituent les liens de cause à effet des changements climatiques, et explorent ensuite les actions à entreprendre dans le cadre personnel et professionnel. La mise en place de cet atelier s’inscrit dans le processus de la Recherche Action Participative.

Cette Rencontre Internationale à Kenitra s’est terminé avec les résultats de l’étude Darna, une visite des associations marocaines amies du réseau et des festivités !

Merci aux 35 personnes présentes, merci aux équipes Maroc pour l’accueil et l’organisation sur place et aux personnes mobilisées à la logistique de cet évènement.

El Alto 2023

A l’occasion de la journée internationale du droit des femmes, le réseau Femmes du Monde se retrouve en 2023 pour la rencontre internationale à El Alto en Bolivie.

Cette rencontre marque la clôture de 12 ans d’actions consacré à l’empowerment multidimensionnel des femmes et des filles. Avec des actions menées autour de l’autonomisation économique, la lutte contre les violences et le renforcement entre des collectifs de femmes. Cette rencontre marque aussi l’ouverture d’un nouveau projet consacré à la justice écologique. La journée du 4 mars à donc été consacrée à des formations sur l’écoféminisme pour les équipes du réseau.

Depuis près de 15 ans, QDM et ses partenaires du réseau Femmes du Monde accompagnent des processus d’empowerment multidimensionnels des jeunes filles et garçons et des femmes de quartiers populaires aux Suds et aux Nords. En 2022, près de 15 projets d’égalité des genres et d’empowerment des femmes et des jeunes filles ont été opérationnels. Fort.e.s de ces expériences, une capitalisation du processus d’accompagnement à l’empowerment multidimensionnel développé dans le cadre du réseau Femmes du Monde a été menée en 2022. Cette capitalisation a permis de modéliser et valoriser les pratiques inspirantes développées depuis 2008 en lien avec l’accompagnement à l’empowerment des femmes et des filles, et de créer des outils susceptibles d’alimenter une offre de formation. Cela permet également l’essaimage pour les acteurs du développement qui souhaitent mener des actions transformatives et d’autonomisation (sociale, politique et économique) des femmes et des filles, ainsi que l’alimentation de nos argumentaires pour le plaidoyer pour une prise en compte des actions d’empowerment multidimensionnel dans l’aide au développement

Dakar 2022

La rencontre internationale annuelle du réseau “Femmes du Monde” a eu lieu du 9 au 14 mai 2022 à Dakar. Elle a été co-organisée par QDM, entité coordinatrice du réseau, et GRAINES, association à but non lucratif créée en 2007 et membre fondateur du réseau. Elle co-agit avec les collectifs de femmes et les hommes de leur entourage, les filles et les garçons sur diverses thématiques et axes d’intervention : l’économie sociale et solidaire (ESS) avec perspective de genre, les questions de genre, des masculinités et de l’empowerment multidimensionnel des femmes dans la périphérie de Dakar avec des actions ponctuelles à Tambacounda.

La rencontre internationale du réseau Femmes du Monde se veut un espace de formation, de réflexion et de dialogue Suds-Suds-Nords avec des représentant-e-s des collectifs et des facilitatrice.teur.s des différents groupes de femmes, des référent.e.s thématiques en Genre, en ESS, en leadership collectif, en masculinités, et la coordination internationale du projet.

Cette année la rencontre a eu pour objectifs :

1) la contribution de l’ensemble du réseau à la capitalisation des processus d’empowerment des femmes des quartiers populaires;

2) réaliser le bilan de la troisième phase du projet “Femmes du Monde” et préparation de sa clôture et

3) identification du nouveau projet autour de la justice de Genre et la justice écologique.

Pour le renforcement de capacités des équipes du réseau et nourrir la réflexion commune, des temps de formation, de réflexion thématique et de partage d’expérience sur le travail en genre et masculinités, en économie sociale et solidaire avec perspective de genre, sur les écoféminismes et en gestion de projets en lien avec le genre ont ponctué la rencontre. Celle-ci a permis une construction participative et collective des pistes de recherche et d’actions communes au réseau, ce qui a facilité la mise en œuvre des projets locaux au retour des participant.e.s sur leur territoire respectif.

Par ailleurs, les visites terrains réalisées lors de la rencontre ont permis les échanges d’expériences entre participant.e.s et l’identification de nouveaux possibles et nouvelles stratégies pour leur territoire.

Les collectifs des femmes entrepreneures du réseau “Femmes du Monde” ont pu aussi visibiliser et valoriser leur production lors du marché solidaire aux côtés des collectifs d’entrepreneures bénéficiant des fonds des femmes géré par GRAINES.