Le programme mondial « Génération G » s’efforce de créer des sociétés équitables en matière de genre et sans violence avec et pour les jeunes dans toute leur diversité et de contribuer à ce changement en Indonésie, en Jordanie, au Liban, au Maroc, au Rwanda, en Afrique du Sud et en Ouganda avec un soutien régional et mondial. Le partenariat Génération G est une collaboration de partenaires dans les sept pays avec un consortium mondial composé de Rutgers (chef de file), ABAAD, Promundo et Sonke Gendre Justice.

Un programme mondial Génération G basé sur l’approche transformatrice de genre

L’approche transformatrice de genre s’attache activement à examiner, remettre en cause et changer les normes de genre rigides et les déséquilibres dans les dynamiques de pouvoir, en vue de réaliser les objectifs de SDSR et les objectifs d’égalité de genre à tous les niveaux du modèle socio-écologique. Les programmes et les politiques peuvent transformer les relations de genre de la manière suivante :

📣 Droit humain en encourageant une prise de conscience critique des rôles et des normes de genre.

📣Normes et valeurs en encourageant une prise de conscience critique des rôles et des normes de genre.

📣Dynamiques de pouvoirs en remettant en cause les conséquences des normes de genre néfastes et inéquitables.

📣Genre et diversité sexuelle en renforçant l’autonomie des femmes, des filles et des personnes ayant des SOGIESC diversifiées

📣Engagement des hommes en impliquant les garçons et les hommes dans la SSR et l’égalité des genres

Génération G au Maroc

Quartiers du Monde intervient au Maroc dans le cadre du projet « Ambassadeurs/trices Gen G – Maroc: des acteur-e-s professionnel-le-s, des jeunes filles et garçons relais pour la justice de genre dans les quartiers de Rabat Salé Kénitra (RSK) » qui a pour objectif l’appui à la mise en place d’un processus d’accompagnement en Approche Transformative de Genre (ATG) pour des jeunes, filles et garçons de la région RSK et sensibiliser le grand public aux enjeux de genre et des masculinités afin de rendre visible et de dénoncer les relations inégalitaires de genre.

Depuis 2021 le projet vise trois défis clés et interdépendants :

1️⃣La violence sexiste (VBG)

2️⃣ La répartition inégale des soins

3️⃣Le manque d’accès des femmes à l’espace civique.

Le principe d’intervention du programme est une approche transformatrice de genre (GTA) et se concentre sur les éléments clés suivants :

➡️Investir dans l’amplification des voix des jeunes féministes ;

➡️ Renforcer le rôle des jeunes hommes en tant qu’alliés ;

➡️Mettre l’accent sur les droits de l’homme et l’action de la jeunesse ;

➡️Analyser et traiter les normes néfastes et les relations de pouvoir inégales.

Le partenariat a également pleinement adopté les principes d’inclusion, de participation significative et inclusive des jeunes (MIYP), de ne pas nuire et de responsabilité. Une approche féministe intersectionnelle de la justice de genre est fortement ancrée dans le programme Génération G.