Quartiers Du Monde célèbre en 2024, 20 ans d’avancées féministes, pour les droits et le pouvoir d’agir de toutes les femmes des Suds et des Nords.

20 ans entre trois continents pour questionner, grandir, parler, écouter, créer, rechercher, célébrer et découvrir la puissance des femmes et de leurs allié.e.s dans les luttes pour une transformation sociale vers l’égalité de genres.

Cette année, nous commençons ensemble une Recherche Action Participative, afin de construire un socle commun pour articuler la justice de Genre et la justice écologique au sein des projets du réseau. Cette année encore le réseau Femmes du Monde se mobilise et s’organise pour faire passer le message :

IL Y AURA UN FUTUR S’IL Y A DES DROITS

Association GRAINES – Sénégal

L’association Graines et le COFED (Consortium des organisations féministes pour l’égalité et le développement) ont choisi un thème local pour cette campagne de sensibilisation : « Investir en faveur des femmes : accélérer le rythme ». En lien avec la thématique de l’ONU, cette campagne s’inscrit également dans le projet “Incubatrices éco- féministes » en partenariat avec l’ONG Houenafa (Bénin), soutenu par l’ AFD France

🔥 Les actions menées :

– à Malika les 2 et 3 Mars : un marché social et solidaire avec une exposition-vente des productions des collectifs de femmes (céréales, fruits et légumes locaux transformés, artisanat), des émissions radio autour des violences basées sur le genre, et un guichet d’informations sur les droits et la protection de l’environnement.

– à Pikine le 7 mars : un grand rassemblement public pour échanger autour des droits humains et du protagonisme des femmes pour un monde plus égalitaire, inclusif, et juste. Des ateliers se sont aussi tenus sur l’économie sociale, l’écoféminisme et les masculinités avec la formation de pairs-éducateurs.

– à Pikine les 13 et 20 mars : des maraudes effectuées par les pairs-éducateurs dans les quartiers sur les masculinités positives.

Association Enda Colombia – Colombie

L’association ENDA Colombia, en partenariat avec d’autres associations locales, a organisé des activités autour de la Commission de la Vérité qui traite du conflit armé en Colombie sur 50 ans, de la violation des droits de l’homme, des violences différenciées vécues par les femmes et la violence à l’égard de la nature. Leurs thématiques locales : « Il y aura un futur s’il y a la vérité » et « On veut être vivantes, libres et sans peur »

🔥 Les actions menées :

Le 9 mars à Bogota : l’événement “Grand Bazar de la Mémoire” pour parcourir le rapport final de la Commission de la Vérité, autour de plusieurs actions symboliques : un espace du “plus jamais” (au sujet des violences basées sur le genre et contre la nature), la plantation des graines de la “non-répétition”, des ateliers de réflexion, du théâtre forum, des stands thématiques (lien entre femme et écologie, agriculture urbaine familialle et locale, parcours de recyclage) avec la présence du collectif “Mesa Hunzuhua”

Courant mars : des conférences et des mobilisations artistiques et culturelles

Centre social Archipélia – France

Pour cette campagne de sensibilisation, les actions ont été principalement menées par le collectif de femmes “Lundis Femmes Solidaires” (LFS), des femmes qui se retrouvent tous les lundis de 14h à 16h au centre social Archipélia. Ces lundis constituent un espace de réflexion, de débat et d’action, à travers des activités collectives ouvertes à toutes et s’articulent autour d’un objectif précis : l’amélioration des conditions de vie des femmes.

🔥 Les actions menées :

– Le 2 mars : happening sur les marches de la mairie du 20è contre la médicalisation de l’excision, organisé par « espoirs et combats de femmes » et réunissant une cinquantaine d’associations militantes

– Le 7 mars : visite du “Point d’accès aux droits” du 20è (permanence contre les violences faites aux femmes)

– Le 8 mars : participation à la manifestation à l’occasion de la Journée Internationale de lutte pour les droits des femmes à Paris, avec en amont, préparation de banderoles, atelier d’écriture sur les transmissions mère-fille et atelier de chant.

– Le 14 mars : atelier faisant partie d’un cycle commun entre les projets “Parlons Masculinités !” et “Femmes Du Monde” visant à faire un regard croisé entre genre et âge sur les vécus du quartier de Belleville. Atelier qui prépare la soirée intergénérationnelle avec le Groupe Jeunes et les LFS le 29 mars

– Le 15 mars : visite du Panthéon pour cultiver la mémoire des 7 femmes panthéonisées, sur 76 hommes

Du 7 au 28 mars : l’exposition “Migrances” de Marina Galimberti à la Maison de l’Air autour de récits et de parcours de femmes dans la migration

Association Gregoria Apaza – Bolivie

Dans la continuité des activités de l’association, les Gregorias ont choisi d’aborder ce mois-ci les thématiques de droit du travail des femmes, de valorisation des métiers du soin réalisés par les femmes, du care en général. Le slogan choisi est : “Travail et autonomie, pas de roses aujourd’hui”.

🔥 Les actions menées le 8 mars :

– Participation festive à la manifestation pour les droits des femmes dans les rues d’El Alto

– Participation à la 1ère Foire Internationale du Livre à El Alto : stand avec livres et productions réalisées par l’association et lancement du 1er journal féministe des Gregorias, spectacle de danse contemporaine “Manual de cuidados” d’Elena Filomeno et de Carolina Morón, enregistrement en public d’un épisode spécial de l’émission Contextatarias, un épisode intitulé “Violence au travail et reconnaissance du care comme travail” avec Estela Poma, Pamela Sotelo Debbe et Zdenscka Bacarreza Pinilla, animé par Anita Tapia Cholita.

Association FLDF – Maroc

Pour cette campagne, la FLDF (Fédération de la ligue de Droits des Femmes), section Ouarzazate, s’est penchée sur l’autonomisation socio-économique des femmes, notamment des femmes vivant en milieu rural, via des actions de plaidoyer et de sensibilisation.

🔥 Les actions menées :

Animation d’ateliers de sensibilisation : sur les vécus des femmes rurales et la précarité, sur l’histoire des droits des femmes et les avancées des actions féministes

– Rédaction d’un processus de plaidoyer pour le nouveau code de la famille

– Réalisation d’une vidéo sur les vécus des femmes à Ouarzazate, leur droit au travail et la valorisation de leur artisanat (en story)

Il y aura un futur si il y a des droits

✊ Voici le slogan de la campagne de sensibilisation du réseau Femmes du Monde (FDM) qui s’est déroulée tout le mois de mars, autour de la Journée Internationale des Droits des Femmes. Ce carrousel de photos représente les multiples actions réalisées par les associations partenaires.

💥 Cette année, nous avons lancé une nouvelle phase du projet/réseau FDM autour du lien entre justice de genre et justice écologique, depuis une perspective féministe intersectionnelle en Bolivie, en Colombie, en France, au Maroc et au Sénégal.

Il s’agit donc de développer des initiatives Sud-Sud-Nord pour une justice écologique et une justice de genre sur les territoires, afin d’améliorer les conditions de vie des femmes, des filles et de leurs familles via le renforcement de leur pouvoir d’agir, leur leadership collectif, la création et la consolidation d’initiatives d’économie sociale et solidaire tenant compte de leur réalité sociale, économique et environnementale.

🤝 Pour mieux développer cette nouvelle phase, la prochaine Rencontre Internationale du réseau FDM, qui se déroulera du 15 au 19 avril 2024 au Maroc, permettra de réfléchir et échanger sur ces thématiques afin de coordonner les prochaines actions.