Empowerment des jeunes Ambassadeurs/trices, protagonistes sur leurs territoires

Contexte

Le projet s’articulera autour d’une pluralité d’actions, toutes convergeant vers le renforcement de la participation active, consciente et efficace des jeunes (filles et garçons) à la vie sociale au Maroc. Selon la logique du projet, la participation des jeunes peut être efficacement renforcée à travers deux démarches : (i) Les organisations de la société civile sont un canal de proximité possédant des connaissances situées pour consolider et accompagner la participation des jeunes. C’est pourquoi , le projet vise à renforcer les capacités de ces organisations afin qu’elles puissent mettre en place des processus d’accompagnement adaptés aux jeunes avec qui elles travaillent. (ii) La participation des jeunes se manifeste et se consolide dans des espaces formels tels que les maisons de jeunes les locaux des OSC, qui doivent être adaptés aux besoins et pratiques des jeunes. La participation des jeunes existe également dans des espaces informels comme les rassemblements informels de discussion, les activités artistiques et culturelles, etc. Ce sont là des formes de participation que le projet souhaite soutenir, car elles permettent de partir des jeunes eux- mêmes, de prendre en considération leurs spécificités, leurs réalités sociales et politiques.

Pour cela, la stratégie d’intervention du projet sera holistique. Elle comprendra des actions de sensibilisation, de formation, de construction de dialogue social et de stratégie de plaidoyer et un accompagnement des organisations pour la mise en pratique des apprentissages, le questionnement de leurs actions.

Descriptif du projet

L’objectif est de contribuer à l’empowerment des jeunes, filles et garçons, en tant que sujets sociaux et politiques organisés, leads et protagonistes du développement de leurs quartiers et villes en promouvant une culture d’égalité, non-violente et une participation citoyenne des jeunes filles et garçons sur les territoires du projet.

Il concerne 60 jeunes, filles et garçons dans une tranche d’âge qui varie entre 15-25 ans, venant des milieux défavorisés et populaires dans les quartiers des villes de Salé , Kénitra et Khemiset.